Nouvelle 14!! "Chronique Mercurienne"

Publié le par ALEKS KA

KroMercr01 OK

 

 

 

bZZ BZZ Tantatata ta TAAN !

 

Chronique Mercurienne. Une émission radio-galactique du 43 Février X-maton.

 

 

 

Aujourd’hui, rapport info-express de notre voisine Terre, qui en est à sa Fin du monde J+30, pour toute sa population -3.

 

Chers auditeurs intergalactiques, BONJOUR!! Ici One.O.One de l’info-planète en direct de Mercure où, assis sur le bord-fenêtre de ma planète, je suis témoin d’une aventure terrienne hors du commun dont vous allez tout apprendre ! Mais d’abord, petit récap histo-patho-sociologique. Avec la Terre, oui, on peut dire qu’on en aura vu des tragédies! Rappelez vous la dernière, c’était il y a à peine 30 jours pour eux, seulement quelques petites cyclo-sphères pour nous.

 

L’ensemble des pays du monde Terrien, intégralement devenu capitaliste depuis mathusalem aera 5.1(version béta du logiciel BE.RICH), est parvenu ce matin à accomplir la plus grosse affaire commerciale de tous les temps ! De toutes les planètes. De toutes galaxies confondues. La firme humaine « Supercool Cie », pionnière en « gestion des vies », a en effet organisé en avant-première terrestre, une fin du monde record en réalisant, tenez vous bien, le plus important bénéfice cumulé de tous les temps. Un summum dantesque dans l’histoire de la firme.

 

Chaque terrien, labellisé « Supercool » dès sa naissance, s’est senti incroyablement fier et utile de pouvoir participer à cette action commerciale totalement apocalyptique. En contrepartie de leur vie sur Terre, les morts ont ainsi pu rentrer dans l’Histoire, et la firme elle, empocher l’ensemble de leurs économies.

 

Chose assez incroyable pourtant, à la surprise unique des seuls gestionnaires de la firme, une dernière vague interne de suicides allait entacher irréversiblement leur succès. En effet, après leur plus phénoménal gain financier, la mort du monde et celle de tous leurs actionnaires, la « Supercool Cie » comprit - trop tard - que la faillite désormais la guettait.

 

Ainsi, sous le joug d’une culpabilité incontrôlable, les derniers vivants « Supercool » périrent des suites d’une lutte interne effroyable, qu’ils se firent à eux-mêmes dans la plus grande intimité.

 

Actuellement, nous sommes donc en mesure d’affirmer que la Terre ne compte plus aucune vie « Supercool ».

 

Cependant, de façon tout à fait incroyable voire prophétique peut-être même, aux confins septentrionaux de leur monde, quelques particules vivantes d’anarchiste réfractaires à feu-l’hégémonie « Supercool » sont encore perceptibles. La mémoire de l’Homme et de leur Terre est entre leurs mains, oui, mais qui sont-ils ?

 

De ma fenêtre-monde, je perçois une jeune fille habillée en strawberry-lolita, faire le tour du Pôle Nord sur un vélo-neige de fabrique archaïque. Une autre en Alaska, flanquée dans une dynamo-recyclée à faire des vrilles tête en haut-tête en bas et écouter de la musique trashpunk-hardcore en prenant des tricératrops ultravitaminés. Puis le dernier… Mon Dieu ils ne sont que trois en effet… Un homme. Oui un homme, mais un groenlandais sexagénaire dépressif du Uummannaq, apparemment alcoolique sévère et surtout chers auditeurs, à l’apparence moins charmante qu’une plante de pied fripée fort racornie. My God…

 

Mes amis, je pense que la Terre a du souci à se faire !

 

 

 

C’était… One.O.One de l’info-planète en direct de Mercure, où, assis sur le bord-fenêtre de ma planète, d’étranges aventures terriennes me parvenaient. D’abord la fin de leur monde, puis peut-être l’aube d’une nouvelle ère grâce aux derniers hommes, ou bien que sais-je ? En avez-vous une idée vous ? Si oui, partagez-la sur le Crack-No-Mé-Ga-07.7, réseau galactique pirate de l’instant de votre cher et dévoué…  

 

Et pour tous ceux qui peuvent garder le contact, vous avez bien raison, restez connectés à ma liaison-maison où l’on se retrouve juste après la diffusion d’un hit musical datant de l’aube des jours de feu-un monde bleu. Alors que la Terre ne compte plus qu’une poignée d’humains, nous, ici entre deux planètes, on leur hurle si vous le voulez bien un : GOD SAVE THE QUEEN des feu-Sex Pistols, montez les ondes !!

 

 

 

Chronique Mercurienne. L’émission radio-galactique pirate d’un animateur hors-format.

 

Tantatata ta TAAN Bzzz SSSSHTongue.

 

 

 

 

Publié dans Chronique Mercurienne

Commenter cet article